Marie José d’Italie

Fille du Roi Albert Ier et de la Reine Elisabeth de Belgique, la Princesse Marie José est née à Ostende le 4 août 1906 et décédée à Genève le 27 janvier 2001.

Influencée par sa mère, la Princesse Marie José de Belgique grandit dans un environnement intellectuel, artistique et musical de haut niveau. Elle étudie le piano et le violon avec notamment pour professeur le célèbre violoniste Eugène Ysaÿe.

La guerre déclarée entre la Belgique et l’Allemagne, elle se réfugie en Angleterre avec sa mère et ses frères de 1914 à 1917.

Elle poursuit sa scolarité en Italie de 1917 à 1919 et retourne en Belgique à la fin de la première guerre mondiale.

En 1930, elle épouse le prince héritier au trône d’Italie, Umberto de Savoie.

Commence pour elle une vie de cour prestigieuse, mais à l’étiquette rigide et dans un environnement fasciste à l’opposé des valeurs qui caractérisent la cour de Belgique.

Le couple royal aura quatre enfants : Maria-Pia (1934), Vittorio-Emanuele (1937), Marie-Gabrielle (1939) et Marie-Béatrice (1943).

Elle règne au côté de son mari pendant 24 jours, avant l’abolition de la monarchie en 1946, ce qui lui vaut le surnom de Reine de Mai.

En 1947, le couple royal se sépare. La Reine Marie José choisit la Suisse comme terre d’exil et s’établit au château de Merlinge près de Genève.

En 1955, elle crée les Concerts de Merlinge entièrement dédiés à la musique contemporaine et permet ainsi de combler le vide de la vie musicale genevoise dans ce domaine.

En digne héritière de sa mère qui fonda en 1937 le Concours Musical International Reine Elisabeth de Belgique, elle crée en 1959 son propre concours, le Prix International de Composition Musicale Reine Marie José.